ddddd
ddddd

L'eau

L'eau est un mélange complexe de divers paramètres dont les plus importants en aquariophilie sont la dureté (GH), la dureté carbonatée (KH) et l'acidité (pH). Ces trois paramètres sont liés entre eux : changer l'un entraînera des changements sur les autres.

 

Voici donc les paramètres minimum à respecter pour les écrevisses de maniere générale.

 

- Température 18 à 24

- gh 5 à 15

- kh 3 à 8

- ph 6.8 à 8.5

 

Certaines écrevisses tolèrent plus bas ou plus haut mais c'est le standard à respecter pour leur bien être.

 

Vous trouverez dans les fiches les parametres idéals pour chaque éspece.

 

Acidité de l'eau : le pH

Le pH représente l'acidité de l'eau :

  • L'eau est neutre quand le pH est égal à 7.
  • On la dit acide quand le pH est inférieur à 7.
  • On la dit alcaline au-delà de 7

Le pH connaît des variations au cours de la journée : la nuit il diminue car les plantes rejettent du CO2, la journée il remonte car les plantes consomment le CO2 pour la photosynthèse.

 

 

La dureté carbonatée : KH

Ce sont les carbonates et bicarbonates de calcium et magnésium qui disparaissent après ébullition de l'eau. Ils sont donc temporaires. Le KH joue un rôle de tampon sur le pH.

 

La dureté permanente : ce sont les sulfates et chlorures de calcium qui restent présents après ébullition.

 

 

La dureté totale :  GH 

Elle correspond aux sels de calcium et de magnésium contenus dans l'eau et résulte du cumul de la dureté carbonatée et de la dureté permanente. Plus l'eau est riche en sels de calcium et magnésium, plus elle est dure.
Une dureté GH de 5° à 10° correspond à une eau douce.

 

Une eau est dite plus ou moins douce ou dure en fonction de sa teneur en minéraux : calcium, magnésium, potassium, sodium, carbonates de calcium et de magnésium, bicarbonates de calcium et de magnésium...

L'indice GH représente la dureté de l'eau :

  • eau douce : GH < 11 
  • eau moyenne : GH entre 11 et 16 
  • eau dure : GH > 16

Le cycle de l'azote

 

À partir du moment où vous avez mis l'aquarium en eau, des bactéries vont se développer naturellement en l'espace de 3 semaines environ minimum !

  • Les débris de plantes vont dégager de l'ammoniaque, qui va progressivement se transformer en nitrites puis en nitrates sous l'influence des bactéries s'installant progressivement.
  • Au bout de 2 semaines, mesurez les nitrites (NO2) : la concentration est élevée, c'est normal. Renouvelez le test tous les 2 jours : la concentration en nitrites va commencer à baisser.
  • Lorsque la concentration en nitrites est égale à zéro, attendez 4-5 jours et refaites le test. Si la concentration en nitrites est toujours égale à zéro, c'est bon. On dit alors que votre aquarium est « cyclé » : vous pouvez introduire votre premier poisson !

Nitrites et nitrates


Les nitrites sont très dangereux, le taux doit toujours être de 0.
Lors du démarrage d'un aquarium, il faut ensemencer le filtre avec des bactéries « dé- nitrifiantes ». Elles sont chargées de transformer les nitrites en nitrates, beaucoup moins toxiques.
Après la mise en eau, on observe un pic de nitrite à environ 15 jours, qui redescend ensuite progressivement. C'est pourquoi il ne faut jamais introduire de poissons ou autre idéalement avant 1 mois.
Une fois l'équilibre installé, avec un taux de nitrites nul, normalement il n'y a plus de soucis. Il se peut cependant qu'il y ait à nouveau un pic accidentel de nitrites.

Les principales causes d'un pic de nitrites

  • pollution importante, due à un excès de nourriture
  • pollution due à un cadavre non retirés du bac
  • traitement de l'aquarium avec un désinfectant qui tue les bactéries dé-nitrifiantes.
  • changement d'eau important et nettoyage du filtre simultanément, ce qui réduit le nombre de bactéries utiles.
  • arrêt volontaire ou accidentel du filtre, qui provoque, par manque d'oxygène la mort des bactéries dénitrifiantes.

Le taux de nitrites doit toujours rester à 0. Dans ces cas accidentels d'une montée, il faut réagir très rapidement en faisant un changement d'eau et en remettant des bactéries vivantes (effet plus rapide). Il est aussi bon d'oxygéner l'eau au maximum et, dans les cas critiques, de transférer les poissons dans une autre eau le temps que le taux de nitrites redescende.

Les principales causes d'un taux de nitrates trop élevé

Le taux de nitrates doit rester inférieur à 15 mg/litre. Au delà, il devient dangereux pour les poissons. Si le taux de nitrates dépasse le taux de 25 mg, voici certaines causes possibles :

  • Excès de nourriture
  • Surpopulation du bac (ne jamais dépasser 1 cm de poissons par litre, ceci n'étant valable que pour les petits poissons. Un gros poisson comme le discus ou le scalaire à besoin de 50 litre à lui seul)
  • Mauvais entretien du bac : changements d'eau pas assez fréquents, feuilles de plantes mortes laissées dans le bac, filtre trop encrassé ou en mauvais état...
  • Changements d'eau avec une eau chargée en nitrates (rare)

 

Les plantes jouent un rôle dans la régulation du taux de nitrate, puisqu'elles en consomment pour se développer. Il est donc important de bien planté, lorsque le bac et la population hébergée le permettent.

Voilà les principaux paramètres de l'eau à connaître en aquariophilie. Il y en a encore bien d'autres comme les phosphates (toxiques), le fer (nécessaire aux plantes).
L'important est de respecter les besoins des habitants de votre bac, d'entretenir régulièrement le bac et de ne pas jouer aux petits chimistes : inutile d'acheter des produits dits « miracles » qui sont censés modifier les paramètres (pH, nitrates.). Ils peuvent être dangereux et perturber complètement l'équilibre. Des tests réguliers permettent de vérifier la qualité de l'eau.

Les différents types d'eau

 

L'eau du robinet :

C'est le moyen le plus simple et le moins cher, à partir du moment où elle est potable (ce qui est impératif). Delà, il n'y a aucune raison pour qu'elle ne convienne pas à nos poissons.
L'eau du robinet ne doit jamais être introduite (en grande quantité) dans un bac déjà peuplé. Il est préférable de laisser poser la quantité dont on a besoin environ 24h, ceci dans le but d'éliminer les gaz en excès dus à la pression.
Cette précaution n'est cependant pas obligatoire lors de la mise en eau du bac.

 

L'eau déminéralisée ou distillée

Ces eaux ont un pH neutre ou très légèrement acide. Leur dureté est nulle ou très faible.
En raison de leur coût, elles ne sont généralement utilisées que pour être mélangées à une eau dure ou pour remplir un petit aquarium de reproduction.
Il faut souligner qu'il ne faut pas utiliser d'eau adoucie.

 

Eau osmosée : l'eau la plus pure pour un aquarium ?

Chez les aquariophiles, l'eau osmosée est considérée comme la meilleure eau pour un aquarium :

  • Elle est issue d'un procédé de filtrage très puissant pour un résultat pur de 95 à 99 %.
  • L’eau osmosée est donc adoucie et dépourvue de tout élément nocif : nitrates, métaux lourds, pesticides, calcaire, etc.

À noter : à vous d'ajouter ensuite les nitrates dont vos hôtes à nageoires ont besoin. Attention car, si vous ne le faites pas, cette eau est un poison pour vos poissons !

Pour obtenir de l'eau osmosée :

Vous pouvez l'acheter (Animalerie, Jardinerie, Epicerie) ou  la produire grâce à un osmoseur :


Les eaux naturelles

La plupart du temps, les eaux naturelles proches de chez vous ont la même caractéristique que l'eau de votre robinet. En fait, c'est parce que ces eaux naturelles approvisionnent en grande partie le réseau.
Il arrive cependant que les caractéristiques de chacune diffère quelque peu.


L'eau de source

Ce sont les plus intéressantes car elles sont les plus pures. Elles n'ont pas de matière en suspension, peu voir pas de matière organique et ont une bonne qualité bactériologique.


Les eaux en bouteille

Ces eaux sont à tort appelées eaux minérales car certaines contiennent en réalité très peu de minéraux et sont assez douces.
Il n'est pas question de remplir un bac volumineux bouteille par bouteille, ces eaux seront utilisées comme l'eau distillée, c'est à dire pour être mélangées à une eau dure ou pour remplir un petit aquarium.


L'eau de pluie

Douces et acides, elles sont utile pour couper une eau trop dure.
On les récupère dans des récipients en plastique. S'ils sont placés sous une gouttière, il faudra penser à ne pas utiliser la première eau car elle aura nettoyé le toit.
Dans les zones urbaines e industrielles, elles peuvent contenir des substances polluantes, il sera donc préférable de ne pas les utiliser.


Les eaux de forage

Ce sont des eaux de trés bonne qualité, mais elles contiennent parfois des gaz en excès.
Dans certains cas, il arrive qu'elles soient légèrement ferrugineuses, ce qui peut être intéressant pour la croissance des plantes.


Les eaux stagnantes

Ce sont les eaux des marres, des étangs ou tout simplement les eaux calmes (par exemple : la partie aval des cours d'eau).
Ce sont des eaux turbides, de plus elles peuvent présenter un risque bactériologique. Il sera donc préférable de ne pas les utiliser.
 

Les couleurs de l'eau


Eau jaunâtre ou ambrée :

La couleur ambrée est normale lorsque l'on acidifie l'eau avec de la tourbe ou lorsqu'il y a des racines dans l'aquarium. C'est une accumulation de matières organiques due à la surpopulation, à la suralimentation, au mauvais fonctionnement, au sous-dimensionnement du filtre ou au charbon (qui se fait trop vieux et qui doit être remplacé pour redonner à l'eau sa limpidité). Il faut changer immédiatement 30% du volume d'eau et recommencez 48h plus tard. Vérifiez le filtre et augmentez la puissance de filtration. Diminuez la quantité de poissons, alimentez raisonnablement. Mettre un écumeur ou renforcez sa puissance en aquarium marin. Augmentez l'oxygénation.

Eau verdâtre  :

C' est une prolifération d'algues planctoniques (peut être du à une trop "grande richesse" de l'aquarium et/ou dû à une trop forte et trop longue exposition à la lumière). Il faut changer quotidiennement 10 à 20% du volume du bac. Ne pas éclairer l'aquarium pendant quelques jours. Augmentez le débit de filtration, puis, quelques jours aprés, bien nettoyer les masses filtrantes. Supprimez un éventuel éclairage solaire sur le bac. Vous pouvez continuer à nourrir vos poissons comme d'habitude.

Eau trouble ou laiteuse :

Développement de bactéries du au mauvais fonctionnement du filtre ou à la suralimentation. Il faut changer immédiatement 30% du volume d'eau, recommencez 48h plus tard. Vérifiez le filtre et les masses filtrantes. Eventuellement mettre une lampe U.V. Limitez la nourriture durant quelques jours.

Eau qui a mauvaise odeur :

Pollution certaine, risque de maladies. Faire un changement d'eau de 35% à 50% rapidement.

Les différents tests de l'eau


Il existe 2 types de tests : les tests bandelettes, qui se présentent sous la forme de petites bandes de papier qui prendront différentes couleurs en fonction des paramètres. Il sont peu précis et ne donnent qu'une indication sur le résultat.


Il faut donc préférer des tests en gouttes. Leur utilisation est simple : prélever de l'eau de l'aquarium puis ajouter le nombre de gouttes de réactifs indiquées. L'eau prendra alors une couleur qu'il faudra comparer à un nuancier. Ces tests sont beaucoup plus fiables et précis, à privilégier donc même si leur coût est plus élevé.


Pour le pH, il est important de faire le test lumière éteinte comme expliqué plus haut : la nuit les plantes rejettent du CO2 et le pH est donc plus bas. La journée les plantes consomment le CO2 et donc le pH augmente...
Il faut réaliser les tests régulièrement, notamment les nitrites et nitrates, afin de s'assurer que tout va pour le mieux !

Venez rejoindre notre communauté sur Facebook.