ddddd
ddddd

Clarkii Rouge

"Procambarus Clarkii"

Parametres :

 

Température :​ 5° - 30°

pH :De 6.5 à 8.0

Dureté carbonaté (KH) :Supérieur à 3

Dureté totale (GH) :De 6.0 à 18.0

La Procambarus clarkii, écrevisse de Louisiane est  originaire du Mexique et du Sud est des États-Unis et, comme son nom l'indique, très abondant en Louisiane.

​La Procambarus clarkii est considérée comme l’espèce écologiquement la plus plastique des décapodes, ce qui lui permet d’être la plus répandue dans le monde.

Ecrevisse pouvant atteindre 12.0  à 15.0 cm de couleur gris rouge à rouge vif. Elle peut attendre le poids de 50 g dès l'âge de 3 mois et vivre jusqu'à 6 ans. Elle possède de grandes pinces. En Europe, elle est considérée comme une espèce invasive et se reproduit facilement.

Le mâle possède des pinces plus développées que la femelle. De plus, le canal spermique est visible chez le mâle.

 

Habitat :

Contrairement aux espèces d'écrevisses indigènes d'Europe (qui appartiennent à la petite famille Astacidae ),  la Clarkii est capable de tolérer des périodes sèches de plus de quatre mois a l'état sauvage et des eaux stagnantes moins claires ou ayant une plus forte salinité que les espèces européennes. Pour cette raison, elle est capable d'occuper une grande variété d'habitats, y compris les zones souterraines, prairies humides, inondées de façon saisonnière, marais, marécages et les lacs et cours d'eau permanents.

La  clarkii s’enterrant dans le sol en cas de sécheresse, gel, faibles concentrations en oxygène, fortes teneurs en matière organiques, l'espèce peut résister à des conditions extrêmes.

 

Comportement :

Comportement assez bon. Cette espèce ne montre pas de signe d'agressivité envers les poissons, même petits, du moment que ceux-ci ne dorment pas au sol. Il est possible de faire cohabiter cette écrevisse avec des crevettes naines comme Red Cherry.

Attention toutefois aux plantes et à l'agressivité au sein de l'espèce en cas de manque de place.

La Clarkii a deux modes d'activité :

Une phase d'errance, sans aucune périodicité quotidienne, caractérisée par des pics de courte durée à grande vitesse de locomotion, et une plus longue phase stationnaire, au cours de laquelle les écrevisses se cachent dans les terriers le jour, émergeant seulement au crépuscule pour se nourrir. D'autres comportements, comme la lutte ou la saillie, se déroulent la nuit. Pendant la phase d'errance, les mâles peuvent se déplacer jusqu'à 17 km en quatre jours et couvrir une large zone. Cette intense activité permet la dispersion de l'espèce a l'état sauvage.

 

Reproduction :

Lorsque la femelle est en âge de se reproduire, elle porte 150 à 200 oeufs deux fois par année. La reproduction passe par plusieurs stades larvaires qui se déroulent en eau douce.

La femelle porte les oeufs entre 3 et 4 semaines en fonction de la température.

Les adultes ne montrent aucune prédation envers les petits, en revanche ceux-ci font preuve de cannibalisme. Il convient donc de disposer de nombreuses cachettes pour sauver un nombre important de juvéniles.

 

Particularité :

Il faut compter 15g pour un couple de cette espèce. Ensuite, il faut compter 10g par écrevisse supplémentaire. Si cette condition n'est pas respectée, l'agressivité est beaucoup plus prononcée.

Se croise avec Procambarus Clarkii Blanche,  Procambarus Orange ,  Procambarus clarkii var. blue.

Le croisement entre les différentes clarkii affecte définitivement la couleur des générations futures. Mais on ne parle pas d'hybridation et bien de croisement, puisque toutes ces écrevisses font partie de la même espèce.

Venez rejoindre notre communauté sur Facebook.